Anguille électrique — wikipédia electricity 1800s

####

Les poissons « électriques » intriguent les biologistes et certains physiciens depuis longtemps : les médecins égyptiens utilisaient une raie électrique pour soigner l’ épilepsie ; Faraday a utilisé des anguilles pour étudier la nature de l’électricité ; l’étude anatomique d’anguilles a contribué à aider Volta à créer sa première batterie ; c’est l’une des motivations du séquençage complet du génome de l’anguille électrique par l’Université de Wisconsin-Madison, qui a été achevé l’été 2014 [1 ].

L’anguille électrique présente la particularité de posséder des organes électriques (plaque électrique) dans la partie postérieure de son corps. Ces derniers peuvent atteindre 80 % de sa masse. Elle est capable d’envoyer des décharges électriques d’une tension allant de 50 millivolts à 860 volts, le champ électrique est d’environ 200 V par 30 cm (c’est-à-dire 600 V m −1) qui peuvent paralyser un cheval (qui peut alors se noyer) ou tuer un être humain ( électrocution) [2 ] , [3 ]. Certaines de ces décharges ont atteint un record de plus de 860 V [4 ] pour un courant de 2 A. Sa peau forme une couche protectrice contre ses propres décharges. Elles utilisent ces décharges pour se défendre ou comme moyen de prédation. Une anguille électrique de 2 m peut produire un courant dont la tension peut atteindre 860 volts, soit près de quatre fois celle d’une prise de courant [1 ].

Les mâles construisent des nids avec leur salive à base de plantes aquatiques et protègent les œufs, puis les alevins. Ces derniers ont une taille d’environ 10 cm après l’éclosion. L’anguille électrique peut pondre jusqu’à 17 000 œufs. Physiologie [ modifier | modifier le code ]

« La crainte des décharges d’anguille électrique est si exagérée dans la population que nous ne pûmes en obtenir aucune en trois jours. Notre guide emmena chevaux et mulets et les fit entrer dans l’eau. En cinq minutes environ deux chevaux se noyèrent. L’anguille d’un mètre soixante de long se frottait au ventre du cheval et lui donnait un choc. Mais lentement la violence du combat inégal se calma et les anguilles épuisées se dispersèrent. En un rien de temps nous eûmes cinq grandes anguilles. Après les avoir étudiées pendant quatre heures, nous eûmes jusqu’au lendemain des crampes, des douleurs aux articulations et une nausée générale ». Éthologie [ modifier | modifier le code ]

Un comportement d’attaque avec saut hors de l’eau est parfois observé ; il a été accidentellement observé par Kenneth Catania de l’université Vanderbilt qui a noté que ces animaux se jetaient parfois hors de l’eau pour "attaquer" la jante des épuisettes utilisées pour les capturer [6 ]. Une étude publiée mi-2016 dans les Actes de l’Académie américaine des sciences [7 ] , [8 ] a montré que ces anguilles peuvent effectivement sauter hors de l’eau pour attaquer un autre animal, et que ce saut augmentait la tension électrique, rendant l’attaque nettement plus efficace. (vidéo en ligne sur le site). Plus l’anguille sort de l’eau, plus la décharge est violente ; dans un cas le voltage est passé de 10 à 300 volts [6 ]. Ce comportement pourrait avoir été acquis au cours de l’évolution comme solution adaptative permettant à cette anguille de mieux se défendre durant la saison sèche amazonienne, quand elle est piégée face un prédateur dans des zones résiduelles de faible profondeur [8 ]. Culture populaire [ modifier | modifier le code ]

Le Museum Aquarium de Nancy mène des recherches sur l’utilisation de gymnotes pour examiner la qualité de l’eau. En effet, la fréquence des impulsions électriques émises par un gymnote sain en milieu propre est d’une étonnante régularité. Cependant, dès que l’eau est polluée, par des résidus de pétrole par exemple, le signal se trouve perturbé. Technologies bioinspirées [ modifier | modifier le code ]

En 2017, une équipe de chercheurs américains a élaboré des hydrogels permettant de reproduire la structure et le fonctionnement des électrocytes de l’anguille électrique. En dépit de difficultés techniques (recharge du dispositif ou faiblesse de la densité énergétique produite), ces hydrogels pourraient à terme être utilisés dans des dispositifs médicaux tels que les pacemakers [9 ]. Références taxinomiques [ modifier | modifier le code ] Genre Electrophorus [ modifier | modifier le code ]