Application web — wikipédia gas and electric credit union

###########

Les applications Web utilisent cette technique pour mettre en œuvre leur interface graphique. Celle-ci est composée de pages créées de toutes pièces par le logiciel lors de chaque requête. Chaque hyperlien contenu dans la page provoque l’envoi d’une nouvelle requête, qui donnera en résultat une nouvelle page. À la différence d’un site web statique où les pages sont des fichiers préalablement enregistrés.

Contrairement à d’autres logiciels gas stoichiometry formula, une application Web mise en place sur un serveur est immédiatement utilisable par le consommateur sans procédure d’achat et d’ installation sur son propre ordinateur, du moment que l’ordinateur du consommateur est équipé d’un navigateur Web et d’une connexion réseau. Ceci évite des interventions des administrateurs système, interventions qui sont souvent plus coûteuses que le logiciel lui-même gas used in ww1 [3 ].

Les premières applications Web souffraient d’une maniabilité et d’une ergonomie inférieure aux applications client. Est appelée Rich Internet Application une application Web qui offre une maniabilité et une ergonomie équivalente à une application client. Le terme Rich Internet Application gaston y astrid lima est apparu la première fois dans une publication de Macromedia en 2002 [6 ].

Un système de gestion de contenu est une application web qui présente des documents. La présentation des documents est similaire à celle d’un site web, cependant les documents sont générés par le logiciel lors de chaque demande. Le système de gestion de contenu effectue les traitements nécessaires à la mise en forme et la présentation des documents.

• Un site web marchand est un système de gestion de contenu, ou le contenu sont des annonces concernant des produits. Il est utilisé pour la vente par correspondance. Les gas emoji meaning visites et les opérations d’achat sont enregistrées à des fins de marketing. Les sites web marchands sont utilisés aussi bien pour la vente des produits d’une société que pour des ventes entre particuliers ou des ventes aux enchères.

La messagerie instantanée (anglais chat) permet gas vs electric water heater l’échange instantané de messages texte entre différents utilisateurs. Les logiciels de messagerie instantanée sont parfois réalisés sous forme d’application web. Les messages peuvent être transmis à un autre utilisateur du logiciel, ou un téléphone portable via le short message service (abrégé SMS).

Le code source du logiciel applicatif est placé directement dans des pages web. Ces pages sont stockées par le serveur. Lorsque le client demande une page, le serveur web va rechercher la page, puis exécute les instructions qu’elle contient. Ces instructions peuvent faire appel au serveur de base de données. Le serveur web transmet la page avec le résultat de l’exécution au client.

Les pages web peuvent en outre contenir des applets. Ce sont des morceaux de code source qui seront exécutés par le navigateur web après transmission de la page electricity generation efficiency – contrairement à la majorité du code source qui est exécuté par le serveur web avant la transmission. ActiveX, Java, Adobe Flash et Silverlight sont des technologies utilisées pour les applets.

Une applet est un morceau de logiciel incorporé a gas has no volume dans une page web, et exécuté par le navigateur web de l’ordinateur client. Lorsque l’utilisateur actionne un widget placé dans une page web, l’applet peut alors modifier la présentation de la page (technique appelée DHTML), afficher des messages ou envoyer des requêtes au serveur d’applications.

Les premiers navigateurs web équipés d’un interprète JavaScript présentaient des différences de dialecte qui font qu’une applet écrite pour un interprète en particulier n’est pas toujours comprise par un autre interprète. Pour pallier ce problème, Ecma International publie en 1999 la norme industrielle ECMA-262 ECMAScript qui spécifie c gastritis im antrum la syntaxe que doivent comprendre les interprètes JavaScript [13 ].

Flash est une technologie développée par Adobe. Un logiciel branché au navigateur, le plug-in Flash permet d’afficher des animations, des images vectorielles, des vidéos, et exécuter des applets. Il comporte un interprète pour des applets en langage de programmation ActionScript, un langage similaire t gas terengganu à JavaScript. Cette technologie est d’usage courant pour les jeux vidéo en ligne.

Les applications web sont souvent créées par des équipes composées de développeurs, mais la conception de l’application nécessite divers compétences transverses et demande l’intervention de designers d’interface (designer UI), designer UX, d’architecte logiciel, mais aussi de chef de produit. Le développement nécessite la connaissance des différents langages utilisés dans les technologies du Web : HTML pour la présentation des pages, CSS pour la charte graphique k electric company, JavaScript, Java ou ActionScript pour les automatismes exécutés par le client, ainsi qu’un langage tel que Java, PHP, C# ou VBScript pour les automatismes exécutés par le serveur.

Les applications web sont faites d’un ensemble de composants logiciels et de pages porteuses ; les composants sont regroupés dans des bibliothèques logicielles (voir servlets). Un logiciel serveur web prévu à cet effet (serveur d’applications web) exécute un composant donné lors de la réception de chaque requête. ASP.NET, Websphere, JBoss ou Apache Tomcat sont des logiciels serveurs d’application web.

Une application web est typiquement utilisée simultanément par plusieurs usagers ; elle est r gasquet tennis équipée de mécanismes de contrôle d’accès logique, ceux-ci sont basés sur les mécanismes de contrôle d’accès propre au serveur d’application web et au système d’exploitation. Ils utilisent parfois des mécanismes existants tels que l’ authentification unique ( Single sign-on).

La sécurité d’une application web est étroitement liée à l’environnement qui l’héberge. Des failles telles le cross-site scripting peuvent mettre electricity symbols ks2 worksheet l’application en péril si le développeur n’a pas pris de précaution pour sécuriser son code. Différentes façons d’attaquer une application peuvent être utilisées, par exemple l’ injection SQL ou JavaScript.