Calorie — wikipédia ag gaston birmingham

Elle est définie par le chimiste et physicien Nicolas Clément en 1824, avec une valeur mille fois plus élevée. Le terme apparaît dans les dictionnaires français à partir de 1841 et dans les dictionnaires anglais à partir de 1867. Elle a été proposée et utilisée avant que Joule établisse l’équivalence chaleur-travail (1843).

À l’époque de sa définition par Clément, la théorie dominante de la chaleur est celle du calorique de Lavoisier, qui ne peut être ni créé ni détruit. La calorie est donc une mesure de la quantité de calorique, c’est-à-dire, à proprement parler, une mesure de la quantité de chaleur. Le nom de la calorie dérive du terme calorique, forgé sur le latin calor « chaleur ». Les débuts ambigus de la définition de la calorie [ modifier | modifier le code ]

La première définition historique indiquait seulement que « la calorie est la quantité de chaleur nécessaire pour élever d’un degré centigrade la température d’un kilogramme d’eau. » La définition de la calorie était donc fondée sur la capacité calorifique de l’eau.

La définition a ensuite été changée comme suit : « la calorie est la quantité de chaleur nécessaire pour élever d’un degré centigrade la température d’un gramme d’eau. » Cette définition ne précise pas suffisamment les conditions expérimentales pour permettre une détermination correcte de la calorie, d’où une multiplicité de valeurs dépendant des conditions de mesure. De plus, en changeant la quantité d’eau de référence, elle a conduit à des ambiguïtés et des confusions entre « calorie » et « kilocalorie » (ou « grande calorie ») qui perdurent aujourd’hui (voir la section « Variantes et ambiguïtés historiques » ci-après).

La calorie est une unité « pratique » de quantité de chaleur adoptée et encore utilisée par des chimistes, thermiciens, frigoristes et diététiciens. La calorie n’a jamais fait partie des unités du Système international (SI). Définition [ modifier | modifier le code ] Variantes et ambiguïtés historiques [ modifier | modifier le code ]

Selon sa première définition historique, la calorie était « la quantité de chaleur nécessaire pour élever d’un degré centigrade la température d’un kilogramme d’eau. » Toutefois, la mesure de la calorie est difficile. Sa valeur dépend de la température, de la pression atmosphérique à laquelle la mesure est effectuée, des conditions expérimentales, etc.

La définition dite (calorie à 15 °C) spécifie la calorie comme « la quantité de chaleur nécessaire pour élever non plus un kilogramme mais un gramme d’eau dégazée de 14,5 °C à 15,5 °C sous pression atmosphérique normale. » Selon cette nouvelle définition, la calorie vaut donc 1/1 000 de sa valeur précédente. Pour lever les ambiguïtés, on appelle la valeur mesurée sur un kilogramme d’eau « grande calorie » (symbole Cal) et celle mesurée sur un gramme d’eau la « petite calorie » (symbole cal) et le terme calorie utilisé seul désigne la petite calorie. Toutefois, on peut retrouver dans des écrits relativement récents de diététique l’emploi de « calorie » pour dire « grande calorie ». Définitions actuelles [ modifier | modifier le code ]

quantité d’énergie nécessaire pour élever 1 gramme d’eau dégazée de 14,5 °C à 15,5 °C à pression atmosphérique normale ( 101 325 Pa). Les mesures expérimentales sont comprises entre 4,1852 J et 4,1858 J. En 1950, le CIPM a recommandé une moyenne expérimentale de 4,1855 J, avec une incertitude de 0,0005 J [1 ].