Chlorure de plomb(ii) — wikipédia gas bike alley

####

Dans le cristal de dichlorure de plomb, chaque ion Pb 2+ est coordonné à 9 ions chlorure, Cl – – 6 occupent les sommets d’un prisme trigonal et les 3 autres sont au centre des chacune des trois faces tétragonales du prisme. Les neuf ions chlorure ne sont pas équidistants de l’ atome de plomb central, 7 sont à 280–309 pm et 2 à 370 pm [4 ]. PbCl 2 forme des aiguilles orthorhombiques blanches.

À l’état gazeux, les molécules de PbCl 2 ont une structure coudée avec un angle Cl-Pb-Cl de 98° et chaque distance Pb-Cl de 244 pm (2,44 Å) [5 ]. De telles molécules PbCl 2 volatilisées sont émises par les moteurs à combustion qui utilisent des carburants contenant des additifs 1,2-dichloroéthane- plomb tétraéthyle ajoutés pour leur action anti-détonante ( cliquetis).

La solubilité du chlorure de plomb(II) dans l’eau est faible ( 9,9 g/ l à 20 °C) et pour des applications pratiques, il est considéré comme insoluble. Son produit de solubilité (K s) est de 1,7.10 −5. Ainsi il est un des quatre chlorures communs les moins solubles avec le chlorure d’argent (AgCl) de K s=1,8.10 −10, le chlorure de cuivre(I) (CuCl) de K s=1,72.10 −7 et le chlorure de mercure(I) (Hg 2Cl 2) de K s=1,3.10 −18 [6 ] , [7 ]. Minéraux naturels [ modifier | modifier le code ]

PbCl 2 apparaît naturellement sous la forme d’un minéral, la cotunnite (en). Il est incolore, blanc, jaune ou vert avec une masse volumique de 5,3 à 5,8 g· cm -3. Sa dureté sur l’ échelle de Mohs est de 1,5 à 2,5. Sa structure cristalline est orthorhombique dipyramidale et son groupe ponctuel de symétrie est 2/m 2/m 2/m. Chaque Pb 2+ a une coordination de 9 et la composition est de 74,50 % de plomb et 25,50 % de chlore. La cotunnite apparaît près des volcans : Vésuve en Italie, Tarapacá au Chili et Tolbatchik en Russie [8 ] , [9 ]. Synthèse [ modifier | modifier le code ]

Le chlorure de plomb(II) précipite par ajout d’un source d’ion chlorure telle que HCl, NaCl, KCl, etc. à une solution aqueuse d’un composé du plomb(II) soluble comme Pb(NO 3) 2. Pb(NO 3) 2(aq) + 2 NaCl (aq) → PbCl 2(s) + 2 NaNO 3 (aq) Pb(CH 3COO) 2 (aq) + HCl (aq) → PbCl 2(s) + 2 CH 3COOH (aq) PbCO 3 + 2 HCl (aq) → PbCl 2(s) + CO 2(g) + H 2O [10 ] Pb(NO 3) 2(aq) + 2 HCl (aq) → PbCl 2(s) + 2 HNO 3(aq)

L’addition d’ions chlorure à une suspension de PbCl 2 dans l’eau, donne lieu à la formation de complexes ioniques solubles. Dans ces réactions, les chlorures additionnels (ou d’autres ligands) coupent les ponts chlore qui forment le réseau tridimensionnel du PbCl 2 solide. PbCl 2(s) + Cl – → [PbCl 3] – (aq) PbCl 2(s) + 2 Cl – → [PbCl 4] 2- (aq)

PbCl 2 est utilisé pour la synthèse du chlorure de plomb(IV). Du chlore est mis à buller dans une solution saturée de chlorure d’ammonium, NH 4Cl et de PbCl 2 qui forment [NH 4] 2[PbCl 6]. Ce dernier réagit avec de l’ acide sulfurique concentré et froid pour former PbCl 4 sous forme d’une huile [11 ].

Le chlorure de plomb(II) est le principal précurseur des dérivés organo-métalliques du plomb comme les plombocènes [12 ]. Les réactifs alkylants habituels comme des réactifs de Grignard ou des composés organolithiens sont utilisés : 2 PbCl 2 + 4 RLi → R 4Pb + 4 LiCl + Pb 2 PbCl 2 + 4 RMgBr → R 4Pb + Pb + 4 MgBrCl 3 PbCl 2 + 6 RMgBr → R 3Pb-PbR 3 + Pb + 6 MgBrCl [13 ].

• PbCl 2 est utilisé dans la production de verre transmettant l’ infrarouge [10 ] et d’un verre d’ornement appelé verre d’Aurène. Ce verre d’Aurène a une surface iridescente obtenue par pulvérisation de PbCl 2 et recuit sous conditions contrôlées. Le chlorure d’étain, SnCl 2 peut être utilisé dans le même but [15 ].

• PbCl 2 est un intermédiaire dans le raffinage des minerais de bismuth. Le minerai contenant Bi, Pb et Zn, est d’abord traité avec de la soude caustique liquide pour éliminer les traces d’éléments acides, tels que l’ arsenic et le tellure. Ce traitement est suivi par un processus de désargentisation Parkes ( en:Parkes process) pour enlever tout l’ argent et l’ or présents. Le minerai ne contient plus alors que Bi, Pb et Zn. Il est traité avec du gaz Cl 2 à 500 °C. ZnCl 2 se forme en premier et est éliminé. Puis PbCl 2 se forme et est éliminé en laissant du bismuth pur. BiCl 2 peut alors être formé en dernier [17 ].