Code qr — wikipédia gas vs diesel truck

#

QR (abréviation de l’anglais Quick Response) signifie que le contenu du code peut être décodé rapidement après avoir été lu par un lecteur de code-barres, un téléphone mobile, un smartphone, ou encore une webcam. Son avantage est de pouvoir stocker plus d’informations qu’un code à barres [1 ], et surtout des données directement reconnues par des applications, permettant ainsi de déclencher facilement des actions comme :

Il est rendu public en 1999 : Denso-Wave publie le code QR sous licence libre [2 ] ; cela a contribué à la diffusion du code au Japon. Par la suite, il prend un réel essor avec l’avènement des smartphones. À la fin des années 2000, il devient l’un des codes bidimensionnels les plus populaires dans le monde, et les applications de lecture de codes QR sont souvent déjà installées par les fabricants dans les téléphones mobiles. Au Japon, cette pratique était déjà répandue en 2003 [3 ].

Du côté applicatif, il y a des variations entre les mises en œuvre. NTT DoCoMo instaure de facto la norme pour le codage des URL, des informations de contact et d’autres types de données [9 ] , [10 ]. Le projet open source Zxing [11 ] publie un guide des normes de codage de l’information dans les codes-barres [12 ]. Fonctionnement [ modifier | modifier le code ]

Les codes QR peuvent contenir des adresses web, du texte, des numéros de téléphone, des mots de passe Wi-Fi, des SMS ou autres types de données [13 ] comme le format vCard (permet l’ajout rapide d’un contact), lisibles par les smartphones et les téléphones mobiles équipés d’une application de lecture (lecteur de code QR ou QR reader en anglais).

L’avantage du code QR est sa facilité et sa rapidité d’utilisation et de création. Pour lire un code QR, il suffit de lancer l’application de lecture et viser le code dans le mobile [14 ]. De nombreuses pages Web offrent ces applications pour mobiles, généralement sans frais.

Les musées et les offices de tourisme, et de façon générale les lieux culturels, utilisent de plus en plus les codes QR [19 ] pour que les possesseurs de smartphones puissent lire des informations complètes, via un lien vers une page du site web concerné, voire un lien QR vers un fichier son pour écouter le commentaire. C’est une sorte de guide, d’aide à l’accessibilité aussi : sans avoir besoin d’écrire le texte du lien Web sur le téléphone portable, on a accès à l’information. De même des réseaux de transport public mettent en place des codes QR qui permettent d’accéder à un site de recherche d’itinéraires ou à des informations sur les travaux en cours [20 ].

En Corée du Sud, une chaîne de magasins utilise des sculptures dont les ombres projetées forment un code QR à l’heure du déjeuner, offrant la possibilité de se rendre sur un portail, avec son smartphone, pour obtenir des réductions et des coupons [21 ].

• En 2016, l’application mobile snapchat, utilise un système de codes QR re-designés. Chaque utilisateur se voit attribuer un QR code relié à son compte personnel, ceux-ci peuvent ainsi s’ajouter automatiquement sur l’application moyennant un scan. L’application permet aussi de scanner les QR codes conventionnels et propose donc un service de scanner-QR classique [25 ].

QR (abréviation de l’anglais Quick Response) signifie que le contenu du code peut être décodé rapidement après avoir été lu par un lecteur de code-barres, un téléphone mobile, un smartphone, ou encore une webcam. Son avantage est de pouvoir stocker plus d’informations qu’un code à barres [1 ], et surtout des données directement reconnues par des applications, permettant ainsi de déclencher facilement des actions comme :

Il est rendu public en 1999 : Denso-Wave publie le code QR sous licence libre [2 ] ; cela a contribué à la diffusion du code au Japon. Par la suite, il prend un réel essor avec l’avènement des smartphones. À la fin des années 2000, il devient l’un des codes bidimensionnels les plus populaires dans le monde, et les applications de lecture de codes QR sont souvent déjà installées par les fabricants dans les téléphones mobiles. Au Japon, cette pratique était déjà répandue en 2003 [3 ].

Du côté applicatif, il y a des variations entre les mises en œuvre. NTT DoCoMo instaure de facto la norme pour le codage des URL, des informations de contact et d’autres types de données [9 ] , [10 ]. Le projet open source Zxing [11 ] publie un guide des normes de codage de l’information dans les codes-barres [12 ]. Fonctionnement [ modifier | modifier le code ]

Les codes QR peuvent contenir des adresses web, du texte, des numéros de téléphone, des mots de passe Wi-Fi, des SMS ou autres types de données [13 ] comme le format vCard (permet l’ajout rapide d’un contact), lisibles par les smartphones et les téléphones mobiles équipés d’une application de lecture (lecteur de code QR ou QR reader en anglais).

L’avantage du code QR est sa facilité et sa rapidité d’utilisation et de création. Pour lire un code QR, il suffit de lancer l’application de lecture et viser le code dans le mobile [14 ]. De nombreuses pages Web offrent ces applications pour mobiles, généralement sans frais.

Les musées et les offices de tourisme, et de façon générale les lieux culturels, utilisent de plus en plus les codes QR [19 ] pour que les possesseurs de smartphones puissent lire des informations complètes, via un lien vers une page du site web concerné, voire un lien QR vers un fichier son pour écouter le commentaire. C’est une sorte de guide, d’aide à l’accessibilité aussi : sans avoir besoin d’écrire le texte du lien Web sur le téléphone portable, on a accès à l’information. De même des réseaux de transport public mettent en place des codes QR qui permettent d’accéder à un site de recherche d’itinéraires ou à des informations sur les travaux en cours [20 ].

En Corée du Sud, une chaîne de magasins utilise des sculptures dont les ombres projetées forment un code QR à l’heure du déjeuner, offrant la possibilité de se rendre sur un portail, avec son smartphone, pour obtenir des réductions et des coupons [21 ].

• En 2016, l’application mobile snapchat, utilise un système de codes QR re-designés. Chaque utilisateur se voit attribuer un QR code relié à son compte personnel, ceux-ci peuvent ainsi s’ajouter automatiquement sur l’application moyennant un scan. L’application permet aussi de scanner les QR codes conventionnels et propose donc un service de scanner-QR classique [25 ].