Huile d’argane — wikipédia electricity outage in fort worth

######

Il existe deux types d’huile d’argane selon que les amandons sont ou non torréfiés avant utilisation. L’huile alimentaire, plus sombre et au goût plus prononcé à cause de la torréfaction, s’utilise comme une huile habituelle pour préparer les aliments, mais ne doit pas être portée à haute température. Elle est très nutritive et constitue, avec des amandes pilées et du miel, l’ amlou, une pâte très nourrissante souvent consommée au petit déjeuner.

L’huile cosmétique, plus claire, s’utilise en application sur la peau et les cheveux et aurait des vertus contre la chute des cheveux, l’ eczéma, la déshydratation cutanée. La chercheuse Zoubida Charrouf, spécialisée en chimie organique à l’ université Mohammed V de Rabat, a beaucoup contribué à la connaissance scientifique de cette huile et des autres sous-produits de l’arganier. Grâce au CRDI ( Centre de recherches pour le développement international, société d’état canadienne), elle a aussi œuvré à l’établissement des toutes premières coopératives de traitement de l’huile d’argane, entièrement dirigées par des femmes.

Les stérols majoritairement présents dans l’huile d’argane sont le schotténol (147mg/kg) et le spinastérol (122mg/kg). Par comparaison l’ huile d’olive et l’ huile de tournesol contiennent majoritairement du β-sitostérol [5 ]. Huile alimentaire [ modifier | modifier le code ]

Ses propriétés organoleptiques en font une huile précieuse pour l’art culinaire. Son goût d’amande et de noisette (dû à une légère torréfaction qui lui donne aussi sa couleur plus foncée) rehausse la saveur des plats, comme le couscous, les poissons et les vinaigrettes.

Le litre d’huile d’argane alimentaire est généralement vendu au Maroc entre 200 et 600 dirhams, soit environ de 18 à 55 €. Vendu en France, le prix du litre d’huile d’argane, alimentaire ou cosmétique, varie entre 70 et 200 €, voire plus selon le conditionnement. Propriétés cosmétiques [ modifier | modifier le code ]

Utilisée depuis des siècles par les femmes berbères pour ses propriétés cosmétiques, cette huile de couleur miel est riche en acides gras essentiels oméga-6 et en tocophérols (vitamine E), antioxydants qui préviennent le dessèchement de la peau. Elle s’utilise aussi bien en massages légers sur le visage qu’en application locale sur les zones du corps particulièrement desséchées.

Kenza Qiraouani Boucetta, Zoubida Charrouf et al. ont montré que la consommation d’huile d’argane et/ou l’application d’huile d’argane sur la peau améliore l’élasticité de la peau chez les femmes ménopausées [8 ]. Ils ont également montré que l’application cutanée d’huile d’argane redynamise la peau, relance les fonctions vitales des certaines cellules épidermiques, restaure la barrière cutanée et neutralise les radicaux libres responsables du vieillissement cutané. Ces derniers sont largement générés par le rayonnement UV solaire, l’ ozone et l’exposition à la fumée du tabac. En application dermatologique l’huile d’argane exerce donc un effet nourrissant, elle stimule l’irrigation. Elle contribue à prévenir l’apparition des rides, de la cellulite, des vergetures et des pattes d’oie. Économie [ modifier | modifier le code ]

La grande majorité de la production d’huile d’argane passe par le biais des coopératives féminines d’huile d’argane. Un programme portant sur l’amélioration des conditions de travail de la femme rurale, d’une activité économique génératrice de revenu complémentaire et une gestion durable des domaines de l’argane dans le sud-ouest du Maroc. Coopératives parrainées par l’Agence de développement social (ADS) avec le soutien de l’ Union européenne. L’UCFA (Union des Coopératives des Femmes de l’Arganeraie) est la plus importante union de coopératives pour l’argane au Maroc. Elle regroupe vingt-deux coopératives que l’on retrouve un peu partout dans la région. Ces femmes s’unissent afin d’être mieux organisées et garantissent ainsi un revenu équitable par le biais des coopératives, ce qui leur permet un meilleur cadre de vie et un dynamisme local. Elles assurent dans le même temps le maintien d’une tradition millénaire : l’huile d’argane artisanale pressée à la main. Agriculture [ modifier | modifier le code ]

• ↑ « Dans un jugement, prononcé le 17 décembre 2010, le tribunal de grande instance de Paris a considéré que le terme « argane » était, comme « argan », « un mot d’origine berbère connu sur le territoire français au moins depuis le début du XIX e siècle pour désigner un arbre ou un arbrisseau que l’on trouve essentiellement au Maroc, ainsi que son fruit ». » daily-bourse.fr

• ↑ a et b Omar Mhirit ( dir.) et Philippe Blérot ( dir.), « L’arganier ( Argania spinosa (L.) Skeeds) », dans Le Grand Livre de la forêt marocaine, Sprimont, Mardaga, 1999, 280 p. ( ISBN 2870096860 et 9782870096864, OCLC 493066047, lire en ligne), p. 86-88 — « [S]a présence est limitée au Maroc (excepté quelques petites stations dans le sud-ouest de l’Algérie) » ( p. 86) ; « L’aire actuelle couvre essentiellement le Souss et les régions avoisinantes […] Des stations septentrionales très petites existent encore » ( p. 87).

• ↑ a, b et c (en) Khallouki F, Younos C, Soulimani R, Oster T, Charrouf Z, Spiegelhalder B, Bartsch H, Owen RW (2003) Consumption of argan oil (Morocco) with its unique profile of fatty acids, tocopherols, squalene, sterols and phenolic compounds should confer valuable cancer chemopreventive effects. European journal of cancer prevention. 12(1):67-75. PMID 12548113

• ↑ (en) Berrougui H, Ettaib A, Herrera Gonzalez MD, Alvarez de Sotomayor M, Bennani-Kabchi N, Hmamouchi M (2003) Hypolipidemic and hypocholesterolemic effect of argan oil (Argania spinosa L.) in Meriones shawi rats. J Ethnopharmacol. 2003 Nov;89(1):15-8. PMID 14522427

• ↑ Kenza Qiraouani Boucetta, Zoubida Charrouf, Hassan Aguenaou et Abdelfattah Derouiche, « The effect of dietary and/or cosmetic argan oil on postmenopausal skin elasticity », Clinical Interventions in Aging, vol. 10,‎ 1 er janvier 2015, p. 339–349 ( ISSN 1178-1998, PMID 25673976, PMCID 4321565, DOI 10.2147/CIA.S71684, lire en ligne)

• ↑ a et b [PDF] (en) D Nill, E Böhnert (2006) Value Chains for the Conservation of Biological Diversity for Food and Agriculture – Potatoes in the Andes, Ethiopian Coffee, Argan Oil from Morocco and Grasscutters in West Africa Global Facilitation Unit for Underutilized Species, August 2006, p. 37-55.