Renault 19 — wikipédia electricity use estimator

#####

La Renault 19 est une automobile française commercialisée de 1988 à 1999 en Europe, mais produite jusqu’à fin 2000 pour les pays d’Amérique du Sud. Un restylage a eu lieu en 1992, inaugurant la seconde version de la voiture (phase 2). Sa plate-forme est celle des Renault 9 et Renault 11 qu’elle remplace, cette base servira également à la Mégane. Son « moteur E », dit « Energy », est réputé pour sa fiabilité et sa longévité. À l’époque, la R19 fut la voiture étendard de Renault qui souhaitait à la fois pénétrer le marché allemand et redorer son blason avec une finition et une fiabilité exemplaires. La voiture fut assemblée dans des usines robotisées, et pour l’époque futuristes, et ce notamment à Douai. De fait, en dépit de ses lignes jugées banales, la R19 a été considérée, lors de sa sortie, comme un gigantesque pas en avant du constructeur vers une plus grande qualité de fabrication. Elle fut d’ailleurs la voiture étrangère la plus vendue en Allemagne en 1989 et 1990. [réf. nécessaire]

La Renault 19 16S [3 ] est le modèle sportif de la gamme Renault 19, commercialisée par Renault en 1990 [4 ]. Elle aura pour concurrente la Peugeot 309 GTI 16 et la Volkswagen Golf II GTI 16. Elle est animée par le « moteur F » coiffé d’un culasse 16 soupapes, de type F7P, il s’agit du premier moteur 16 soupapes de chez Renault.

La Renault 19 16S est lancée en 1990 en remplacement des Renault 9 Turbo et des Renault 11 Turbo. Renault abandonne son mythique 1,4 « Cléon-Fonte » turbo à carburateur au profit d’un « moteur F » multi-soupapes et de l’injection multipoint, ce sera une évolution du moteur F2N de 1 721 cm 3 apparu sur les Renault 9 et Renault 11, la course reste identique, mais l’alésage est augmenté, ce qui donnera une cylindrée de 1 764 cm 3 [5 ], coiffée d’une culasse de 16 soupapes (F7P) qui équipera la R19 16S.

La Renault 19 sera un grand progrès en termes de finition qui faisait défaut aux autos françaises des années 1980. Côté moteur, l’absence de turbo va longtemps faire grogner les inconditionnels des années 1980, d’autant que son moteur linéaire ne procure plus les sensations que donnaient les Renault 9 Turbo et Renault 11 Turbo, de plus que les performances sont identiques, mais sans le "coup de pied aux fesses" dû au turbo de ces devancières, seule la vitesse de pointe est améliorée. D’autre part, elle est moins performante que sa principale rivale, la Peugeot 309 GTI 16 qui affiche 20 chevaux de plus et 100 kilos de moins. Sa tenue de route est excellente, notamment grâce au train arrière 4 barres. La Renault 19 16S aura des optiques et un pare-chocs avant spécifiques sur cette version, les clignotants avant seront repris des Renault 9 et Renault 11, et placés dans le pare-chocs comme sur ces devancières. Elle sera disponible en version 3 portes destinée à remplacer les Renault 11 Turbo 3 portes, en version 5 portes destinée à remplacer la Renault 11 Turbo 5 portes, en version 4 portes à coffre (chamade) pour remplacer la Renault 9 Turbo, et également une variante en cabriolet.