Saison 2017 des giants de new york — wikipédia gaz 67b tamiya 1 35

Les Giants espèraient accéder à nouveau aux playoffs pour tenter de remporter leur 5 e Super Bowl, après une saison 2016 conclue sur un bilan en saison régulière de 11 victoires pour 5 défaites et une défaite en Wild card contre les Packers de Green Bay.

Néanmoins après un début de saison désastreux (5 défaites consécutives en autant de matchs-la seconde fois en 4 ans) couplé avec une cascade de blessures principalement au poste de Wide Receiver (y compris la star de l’équipe Odell Beckham Jr.) anéantiront ces espoirs. En 10 e semaine, après avoir perdu contre les 49ers de San Francisco – qui n’avaient connu que la défaite depuis le début de saison -, les Giants affichent un bilan d’1 victoire pour 8 défaites, leur pire début de saison depuis celle de 1980. Les Giants sont mathématiquement éliminés des playoffs le 26 novembre après la victoire des Panthers 35 à 27 contre les Jets.

Après une nouvelle défaite en 13 e semaine contre les Raiders (24 à 17), l’entraîneur principal Ben McAdoo et le manager général Jerry Reese (en) sont licenciés. Steve Spagnuolo et Kevin Abrams sont respectivement désignés pour assurer l’intérim à ces deux postes. Les derniers licenciements en cours de saison au niveau du staff des Giants remontent à la saison 1976.

Les Giants doivent se passer de WR Odell Beckham Jr., blessé depuis le second match de pré-saison. Sans tacles et sans jeu de course valable (12 courses pour 35 yards), l’attaque des Giants a été limitée à 233 yards. QB Eli Manning (29/38, 220 yards, 1 int.) n’a jamais trouvé son rythme, ne joignant WR Brandon Marshall (1 réception sur 4 passes, 10 yards, 0 TD) que lors de la dernière action du match. Son meilleur receveur des Giants aura été RB Shane Vereen (9 réceptions, 51 yards, 0 TD). À sa décharge, il n’aura de nouveau pas été très bien protégé par sa ligne offensive étant sacké à 3 reprises.

La défense aura fait son maximum, restant sur le terrain, en première mi-temps, deux fois plus longtemps que l’attaque. Elle retardera l’échéance grâce notamment au rookie LB B. J. Goodson qui pour son premier match en NFL aura été impressionnant (14 tacles solo ,4 assistes).

De leur côté, les Cowboys ont joué un match assez sérieux, emmenés par leur QB Dak Prescott (24/39, 268 yards, 1 TD) et leur RB Ezekiel Elliott (29 courses pour 140 yards). Le TE Jason Witten (7 réceptions, 59 yards et 1 TD) établi le record de yards gagnés à la réception ( 11 947 yards) de l’histoire de sa franchise dépassant WR Michael Irvin. ( 11 904 yards) [9 ].

Une nouvelle défaite inquiétante pour les Giants de New York. Battus à domicile par les Lions de Detroit lors du Monday Night Football, les joueurs de Ben McAdoo se retrouvent derniers de la division NFC Est avec deux revers en autant de rencontres. Les piètres prestations offensives expliquent en grande partie cette situation. Le match aura été avant tout défensif, les attaques ne gagnant que 270 yards pour les Giants et 257 yards pour les Lions.

C’est WR Marvin Jones (1 réception/4 passes lancées, 27 yards, 1 TD) qui déflore le score lors du 3 e drive du match à la suite d’une réception d’une passe de 27 yards captée dans la zone d’en-but lancée par son QB Matthew Stafford (15/22, 122 yards, 2 TDs). Les Giants vont répondre de suite par TE Evan Engram (4 réceptions/7 passes lancées, 49 yards, 1 TD) lequel réceptionne une passe de 18 yards de son QB Eli Manning (22/32, 239 yards, 1 TD, 1 int, 5 sacks subis). Le rookie se laisse aller à une célébration indécente (il s’accroche ses parties) ce qui coûte une pénalité de 15 yards à son équipe. QB Stafford commet un fumble dont ne profitent pas les Giants puisque Manning se fait de suite intercepter, rendant le ballon aux Lions à 29 yards de sa ligne d’en-but. Les Lions en profitent et inscrivent leur second TD à la passe par TE Eric Ebron (5 rec, 42 yards, 1 TD). Avant la pause, les Lions ajoutent un FG de 56 yards par leur K Matt Prater. Les Giants sont menés 7 à 17 à la pause.

Lors du troisième quart-temps, les Giants n’arrivent qu’à inscrire un FG après avoir commis, lors d’un 4th down, un delay of game à 1 yard de la ligne d’en-but adverse. Lors du quatrième quart-temps, CB Jamal Agnew (3 courses, 101 yards, 1 TD) remonte un punt de 88 yards pour inscrire le TD qui donnera la victoire aux Lions, les deux derniers drive de New York ne donnant rien.

Pour les Giants, malgré la rentrée de WR Odell Beckham Jr. (4 réceptions/5 passes lancées, 36 yards) toujours quelque peu convalescent et n’ayant joué qu’un peu moins de la moitié des snaps en première période, la ligne offensive semble toujours aussi faible, LT Ereck Flowers concédant 3 sacks à DE Ezekiel Ansah. QB Eli Manning, peu mobile dans sa poche, subi deux autres sacks. Il n’a pas été aidé par ses WR lesquels ont dropé quelques ballons intéressants dont WR Brandon Marshall (1 réception/5 passes lancées, 17 yards) qui, ciblé à cinq reprises, n’aura capté qu’un ballon en relâchant 2 autres. De plus, les RBs de Big Blue se sont à nouveau montrés incapables de progresser à la course ( 62 yards gagnés) au contraire des Lions ( 18 yards à la course) emmenés par RB Ameer Abdullah (17 courses, 86 yards).

Avec la défaite 23 à 0 contre les Cardinals de l’Arizona en 16 e semaine, les Giants affichent un bilan de 2 victoires pour 13 défaites. Ils établissent ainsi un nouveau pire record de l’histoire de leur franchise, celui du plus grand nombre de défaite en une saison régulière comptant seize rencontres. Ils éclipsent l’ancien record de 12 défaites établi à cinq reprises (saisons 1966, 1974, 1980, 1983 et 2003).

Terminant par une victoire, le bilan final est de 3 victoires pour 13 défaites, leur pire record depuis que les saisons régulières comptent 16 matchs. Ils affichent leur plus mauvais pourcentage de victoire depuis 1974 et sont classés avant-derniers de la saison régulière ne précédant que les Browns de Cleveland, seule équipe à n’avoir gagné aucun match.

Ce bilan catastrophique au vu des espérances d’avant saison, a coûté leurs places en date du 4 décembre 2017 à l’entraîneur principal Ben McAdoo et au manager général Jerry Reese (en). Le coordinateur défensif, Steve Spagnuolo (en), ayant assuré l’intérim ne sera pas reconduit en fin de saison. Le 29 décembre 2017, Dave Gettleman (en) est engagé comme nouveau général manager. De suite, le tacle offensif Bobby Hart (en) est libéré et le tacle offensif Ereck Flowers prend place sur le banc (il avait débuté tous les matchs jusque là). Les Classements 2017 [ modifier | modifier le code ] Division NFC Est [ modifier | modifier le code ] Classement final de la Division NFC East Équipes