Salzbourg — wikipédia electric utility companies in florida

###

Les premières traces remontent au Néolithique. Mille ans avant Jésus-Christ, les Illyriens occupent le site [réf. nécessaire], habité depuis l’âge de la pierre polie. Les Celtes sont arrivés 400 ans plus tard. À partir de 15 av. J.-C., une ville se forme sur les rives du Salzach. En 45, la ville s’appelle alors Juvavum, elle appartient à l’empire romain et acquiert le droit municipal. Au V e siècle un cloître y est aménagé. L’évêque Rupert von Worms (ou Rupert de Salzbourg) reçoit le reste de la ville en 699 en cadeau de la part du comte de Bavière. Le nom « Salzbourg » est évoqué pour la première fois en 755. La ville est depuis 739 le siège de l’évêché. Salzbourg devient une ville-État gouvernée par des princes-archevêques au XIII e siècle.

1803 marque la fin des règnes des princes-archevêques de Salzbourg. La ville est donnée en compensation du Grand-duché de Toscane à l’archiduc Ferdinand d’Autriche ; en 1805, elle est annexée avec Berchtesgaden à l’ Autriche. En 1810, elle est rattachée à la Bavière puis en 1816 (après le Congrès de Vienne) elle est de nouveau réintégrée à l’ Autriche, ce que confirme en 1819 le recès de Francfort [2 ].

Le 7 juin 1935, une décision de l’assemblée de Salzbourg permet l’agrandissement du territoire de la ville. Annexant les communes avoisinantes, Salzbourg passe d’une surface de 8,79 km² à 24,9 km² et voit sa population grimper de 40 232 habitants à 63 275. Monuments [ modifier | modifier le code ]

La Salzach divise le centre ville en deux parties. À l’est, la rue commerçante Linzergasse conduit à la colline des Capucins ( Kapuzinerberg), dominée par le couvent des Capucins ( XVII e siècle), puis conduit à l’église Saint-Sébastien et à son cimetière où sont enterrés la famille de Mozart et le médecin Paracelse.

Parmi les places on trouve la Residenzplatz comprenant la Résidence, le Glockenspiel (jouant trois fois par jour -6,11 et 18h) une mélodie changeant chaque mois) et l’église Saint-Michel. L’ Alter Markt est célèbre pour ses deux cafés (Tomaselli et Fürst) Il y a encore la Kapitelplatz (bâtiments du prince-archevêque), la Dom Platz (cathédrale) et l’ Universitätplatz ( Kollegienkirche, faculté de théologie). Églises [ modifier | modifier le code ]

Salzbourg est parfois surnommée « la ville aux cent églises ». Parmi les plus célèbres, on trouve l’abbaye bénédictine Saint-Pierre (fondée en 696 par l’évêque de Worms, saint Rupert, patron de la ville). Elle est bordée par le cimetière St Petersfriedhof, lui-même surplombé par des catacombes; L’église des franciscains, à la fois gothique et romane, la Kollegienkirche (construite en 1708, place de l’université), l’ église Saint-Michel (place de la résidence), etc. sont aussi de très belles œuvres vivantes. Des messes (avec orchestre, chœurs et solistes chaque dimanche) et des concerts y ont lieu chaque jour. L’ église Saint-Sébastien, sur la Linzergasse, est consacrée aux liturgies en latin. Son cimetière, le cimetière Saint-Sébastien, abrite la tombe de Constance Mozart, veuve du musicien.

Mais ce qui donne aussi tout son charme à Salzbourg, ce sont les rues de la vieille ville, véritable dédale composé de maisons anciennes et d’échoppes anciennes tout à fait remarquables. Les seules voitures que l’on y croise sont des fiacres. Les rues les plus célèbres sont la Goldgasse, la Judengasse et surtout la très fameuse Getreidegasse, rue commerçante dont les magasins sont reconnaissables grâce à leurs enseignes en fer forgé doré. On y trouve la maison où Mozart a vécu depuis sa naissance jusqu’à ses 19 ans. Alentours [ modifier | modifier le code ]

En dehors de la vieille ville, on peut admirer le château Mirabell et ses jardins. L’ensemble a été construit par le prince-archevêque Wolf Dietrich en l’honneur de sa maîtresse Salomé. On y trouve aujourd’hui la mairie avec le célèbre escalier des mariages.

Au nord, se trouve le château de Klessheim et plus au sud, on trouve les châteaux d’Hellbrunn avec parc, fontaines, jeux d’eau, zoo et réserve de chasse, mais aussi celui de Léopoldskron où fut tourné une partie du film La Mélodie du bonheur et enfin celui d’Anif. Musées [ modifier | modifier le code ]

• Le Hangar 7 : le Red Bull Hangar 7 est un bâtiment nouveau et très moderne, financé par Dietrich Mateschitz ; on y trouve un musée des avions (des avions historiques, des hélicoptères historiques et des bolides‚ Formule 1’ historiques), un café, un bar et le restaurant Ikarus, situé à l’ Aéroport de Salzbourg

Salzbourg a connu une période florissante sous les princes-archevêques, accueillant des artistes de l’Europe entière et son centre-ville est un chef-d’œuvre d’art gothique et baroque. Parmi les plus grands artistes que Salzbourg a abrités entre ses murs, Wolfgang Amadeus Mozart est de loin le plus célèbre et est devenu l’emblème de la ville.

De nombreux festivals ont lieu toute l’année, il y a des concerts presque quotidiennement. Le festival le plus renommé est sans doute le Festival de Salzbourg ( Salzburger Festspiele), fondé en 1920 par Max Reinhardt et Hugo von Hofmannsthal, qui a lieu chaque année de fin juillet à fin août. Concerts, opéras et pièces de théâtre alternent pendant un mois. Un Festival de Pentecôte a lieu à partir de 1973.

En 1967, le chef d’orchestre Herbert von Karajan, né à Salzbourg en 1908, crée le Festival de Pâques ( Salzburger Osterfestspiele), indépendant du festival d’été : un nouvel opéra est présenté chaque année avec quelques concerts, l’ Orchestre philharmonique de Berlin étant en fosse.