Vos essais de la leaf – page 31 – forum prius touring club npower electricity supplier number

#########

Le GPS avait été décrié dans une vidéo que j’avais vu d’une propriétaire expérimenté… moi je le trouve très bien fichu pour l’instant, avec toutes les indications claires et au bon endroit sur l’écran, et passage automatique en écrans séparés aux intersections. La voiture est connectée, donc elle est aussi au courant des infos traffic. o gosh corpus christi Les instructions vocales sont bien fichues aussi, même et surtout quand 2 intersections se succèdent rapidement.

Pour ceux qui s’amusent avec les dongle OBD, sachez que les VE ne sont pas tenus d’implémenter OBD2 sur le CANbus (parce que le protocole OBD2 est lié aux régulations concernant les émissions)… et donc Torque perd la boule, ainsi que l’appli qui vient avec les adaptateurs OBDLink. Ces applis déclarent tout simplement ne pas pouvoir se connecter à la voiture. LeafSpy, lui, fait ça sans problème. 1 unit electricity cost in kerala Vous pouvez donc a priori garder votre dongle, mais il faudra prendre les applis spécifiques.

Pour en rajouter sur la vision à 360°C (qui n’est pas exclusive à la Leaf, je l’accorde), je n’avais pas fait gaffe qu’on pouvait non seulement avoir la vision 360° et la caméra avant ou arrière sur le même écran, mais qu’on pouvait aussi sélectionner la caméra latérale opposée au volant pour aider à se garer au plus près du trottoir sans frotter les roues. Et avec la caméra avant sélectionnée, on a une ligne en surimpression qui montre si on va accrocher quelque chose avec le coin de la voiture. Vraiment bien fichu et pratique.

Enfin (pour le moment – j’aurai certainement d’autres retours d’expérience), la Leaf est haute. Dans le parking, elle avait le gabarit d’un SUV. Quand on monte dedans à l’arrière, on sent bien que la batterie a fait grimper la banquette bien plus haut qu’elle ne l’est dans la Prius. grade 6 electricity worksheets Du coup, pas moyen d’avoir un plancher plat avec le coffre quand on bascule les sièges. gas works park seattle Le volume du "coffre étendu" est donc bien petit par rapport à celui de la Prius.

Point de vue autonomie, sans ménager la voiture du tout, et roulant aux limitations de vitesse (115 sur autoroute ici), je tourne aux alentours de 1% de batterie = 1,5km – à la louche. La voiture m’indique 3,8mile par kWh, soit du 17kWh aux 100km. C’est un petit peu haut (big31 fait 15,5 d’après spritmonitor), mais je fais pas mal d’autoroute, avec beaucoup de traffic (donc avec une conduite un peu "heurtée").

La Leaf est autrement plus nerveuse que la Prius, malgré une puissance en chevaux identique. La conduite en mode B est un régal : là où la Prius coupe le frein moteur complètement dès qu’on touche à l’accélérateur (ce qui peut surprendre en descente), la Leaf permet de doser la régénération et donc ce frein moteur. Ceux qui louaient les palettes de Hyundai sur la Ioniq EV devraient essayer ça. La e-Pedal de la nouvelle Leaf n’est que l’extension de ce mode B, avec arrêt complet au lieu de la perte de frein moteur à basse vitesse (comme sur la mienne). Je dose exactement comme je veux la descélération, un peu comme sur un diesel, et ça marche même sur autoroute. electricity symbols worksheet Il faut savoir jouer avec l’accélérateur, mais on prend vite le pli.

J’ai lu que la batterie aime autant la charge rapide que lente (et donc la conduite sportive que sénatoriale), parce que les fortes intensités permettent de réduire les dendrites qui se forment sur les électrodes. La charge à 100% n’est pas un problème non plus (sauf si on laisse à 100% plusieurs jours) parce que 100% n’est pas vraiment 100% d’abord, et ensuite parce qu’il vaut mieux équilibrer les cellules de temps en temps (ce qui ne se fait qu’au delà de 80%) que charger à 80% et finir avec des éléments potentiellement bien plus déchargés que d’autres à la longue. Nissan a même supprimé l’option "charge à 80%" de l’ordinateur de bord.